Suite

> La muséographie
Vivre en colonie

Il n'y a pas de hierarchie dans une colonie de vautours... Mais Il y a des affinités et des inimitiés entre les individus.


Sur les reposoirs :

Par couples ou par petit groupes, les vautours se tiennent perchés pendant des heures, immobiles, silencieux...

Quelle satisfaction procure le nettoyage du plumage, immobile, reçu les yeux fermés ! Et c'est une bonne manière de mettre fin à une première réaction d'agressivité (plumes scapulaires relevées).

Des "clubs" de jeunes se forment, des projets aussi ... départ commun en migration ou amorces de relations de couples...


Sur les charniers :

Certains s'imposeront facilement, d'autres seront plus timide, mais en règle générale, le plus affamé domine le moins affamé et se sert en premier.

Pourtant, un vautour craintif prendra parfois le risque de se poser le premier sur une charogne, avant d'avoir à subir la concurrence de plus agressifs que lui !