Suite
            
> Le milieu naturel
Les gorges

La plus originale des rivières au pays des mille rivières, c'est le Tarn. Né au sud du Mont Lozère, rejoint par pluiseurs torrents, il a creusé dans la masse calcaire des plateaux caussenards un canyon grandiose. Les falaises qui le dominent, scluptées par l'érosion, présentent un spectacle incomparable de leurs rochers aux formes curieuses, de leurs cirques, de leur chaos que l'on peut admirer du haut des terrasses aménagée. Le Tarn entre en Aveyron au Rozier où il reçoit la Jonte dont les gorges sont également interressantes à parcourir.

Le vautour est indissociable de ses falaises. Se rechauffant rapidement et de refroidissement lentement, ces hautes murailles de calcaire permettent la formation régulière d'ascendances thermiques, qui porteront ces voiliers de l'air.

Le vautour n'est pas le seul habitant des gorges, au fil de l'eau, castors, loutres, hérons, truites, chevesnes cohabitent et forment une représentation de la faune sauvage du fond du canyon.
Les falaises, quant à elles, abritent les vautours et les buses qui sont les maîtres du ciel des gorges et des causses sur lesquels se trouvent les grives.
Dans les pentes habillant les rives du Tarn, le sanglier s'est installé depuis longtemps. A ses côtés, se trouve aussi les cervidés (Cerfs, Chevreuils), de nombreux micro-mammifères (mulots à collier, campagnols roussâtres) ainsi que des mustélidés (belettes, fouines, martres).

Les grottes forment un abris de choix pour les chauves-souris qui sont représentées par 23 espèces différentes.